Actualité

Blog de Passerelles et du service éducatif

imprimer

Stage de 3e au Festival

Les services éducatif et socio-artistique

J’ai passé une semaine auprès des services éducatif et socio-artistique, avec qui j’ai participé à plusieurs ateliers musicaux et vocaux.

Les services éducatif et socio-artistique sont des services qui travaillent pour la sensibilisation à l’opéra, au chant et à la musique auprès des écoles, des collèges et des lycées, et qui organisent aussi des projets avec des jeunes musiciens et des enfants en dehors de l’école. Frédérique Tessier et Emmanuelle Taurines, ainsi que leur assistante Chine Venturi, organisent de nombreux ateliers : par exemple avec le London Symphony Orchestra, avec qui elles collaborent depuis plusieurs années, ou encore cette année avec plusieurs collèges pour le projet Brundibár. Ces services organisent aussi des visites des ateliers de Venelles où sont fabriqués les décors et les costumes du Festival.

J’ai participé le mercredi matin à une séance pour sensibiliser les jeunes aux métiers de l’opéra.  Ces jeunes iront ensuite voir la pré-générale d’un opéra, qui cette année sera Rigoletto.

Les différents services au Festival d’Aix-en-Provence

Mardi 5 février, j’ai eu toute la journée des entretiens avec les différents services du Festival d’Aix en Provence. Le matin, j’ai rencontré Marie Lobrichon et Sylvie Tossah, qui travaillent à la communication (site internet, réseaux sociaux, affiche, brochure), puis j’ai eu un entretien avec Claire-Laure De Boever, collaboratrice au mécénat individuel. En fin de matinée, je suis allée voir Catherine Auberget qui est [...] assistante du directeur général adjoint.  L’après-midi, je suis allée rencontrer Valeria Brouillet au bureau des logements pour les artistes.

Les ateliers du Festival d’Aix en Provence

Mercredi 6 février 2013, je suis allée visiter les ateliers du Festival d’Aix à Venelles. J’ai appris à connaître les différents métiers qui participent à la création d’un opéra (menuisier, couturier, costumier, serrurier…).

Tout d’abord, je suis allée voir les ateliers de menuiserie et de serrurerie, où tous les objets du décor étaient en pleine construction. Par exemple, les gradins d’un cirque avaient été fabriqués par le serrurier, qui en avait assemblé toutes les pièces de métal. Les menuisiers, quant à eux, fabriquaient des murs en bois, car tous les décors créés dans l’atelier doivent être facilement transportables pour les mettre sur scène, mais doivent également être "réalistes".

Ensuite, je suis allée dans l’atelier de peinture, où cette fois les sièges des gradins du cirque étaient peints en rouge bordeaux.
Puis je suis allée aux ateliers de couture, où tous les costumes des artistes sont cousus à la main avec des tissus magnifiques. Tous les strass ou les plumes sont cousus à la main sur chaque habit, et chaque costume est créé à partir d’un croquis où chaque élément est dessiné. J’ai surtout aimé une robe en soie fine et sertie de cristaux Swarovsky, qui a été réalisée dans les ateliers de couture pour l’opéra
Cendrillon. Cette robe, qui était portée par l’héroïne de l’opéra, était grise en bas pour montrer la cendre qui salissait la robe de Cendrillon. Les costumes, une fois passé le Festival d’Aix-en-Provence, partent en tournée dans d’autres pays ou dans d’autres villes pour être utilisés lors de nouvelles représentations.

Cette visite était très intéressante, j’ai appris beaucoup de choses sur la création d’un opéra et j’espère revenir très vite voir les ateliers.

Atelier musical

Jeudi 7 et Vendredi 8 février, j’ai participé avec un groupe à un atelier musical sur le thème de l’opéra The House Taken Over avec Aline Soler.

Tout d’abord, nous avons étudié l’histoire de la nouvelle. Ce sont un frère et une sœur, Irène,  qui habitent dans une maison très grande et où ils sont très heureux. Mais un jour, la maison devient subitement envahie par des esprits, des fantômes. La vie d’Irène et de son frère se résume alors à une existence morne, triste et angoissante. Ils ne vivent plus que dans une moitié de la maison (la cuisine et les chambres) et restent à faire les mêmes activités toute la journée, comme du tricot ou la vaisselle. La nuit, Irène et son frère ont peur, rêvent de l’ancien temps où ils étaient heureux et font des cauchemars en pensant aux esprits qui règnent dans la maison.

Avec Aline et mon groupe, nous avons essayé de reproduire l’ambiance de cette maison avant et après l’arrivée des esprits avec des sons que nous avons réalisés. Pour représenter le passé, nous avons utilisé des rires, une musique de piano joyeuse qui montraient bien une ambiance heureuse. Pour la vie d’Irène et de son frère dans la maison après la venue des fantômes, nous avons plutôt utilisé des bruits de porte qui grincent ou qui claquent, le son d’un robinet qui goutte et qui fait monter l’angoisse, mais aussi des bruits de pas d’une personne inconnue qui marche au loin. Tout cela dégage une angoisse et une peur très significative de l’ambiance dans la maison. Nous avons ensuite regroupé ces sons pour réaliser un extrait audio d’environ 2m30-3m.

C’était un atelier très intéressant, qui m’a permis de renter dans l’histoire de l’œuvre très facilement et de ressentir l’angoisse des personnages de l’histoire. J’ai passé un très bon moment à produire des sons et ensuite les rassembler et à explorer l’œuvre.


le Festival a le soutien de
Vivendi
partenaire officiel
partenaires
faire un don Blog goodies