Académie

Inscriptions

©
imprimer

Musiciens-relais

UNE FORMATION AUJOURD'HUI POUR LES MUSICIENS DE DEMAIN

POUR INSTRUMENTS ET VOIX

Depuis 2011, le Festival d’Aix-en-Provence et l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée proposent aux futurs musiciens professionnels, montrant une sensibilité à la pédagogie, d’accéder à une formation portant sur les questions de transmission, d’initiation et de découverte de la musique en direction du jeune public et de publics dits éloignés via des techniques d’improvisation, de création, etc. Pendant les quatre années de résidence du London Symphony Orchestra au Festival d’Aix-en-Provence, de nombreux projets pédagogiques ont vu le jour sous l’impulsion de l’Académie européenne de musique, des services éducatif et socio-artistique du Festival et du LSO Discovery, le département pédagogique du London Symphony Orchestra. Cette collaboration se poursuit aujourd’hui à travers le projet des musiciens-relais. Ces jeunes musiciens-relais sont formés durant un/des week-end(s) thématiques et ont la possibilité de mettre en pratique cet apprentissage grâce à des missions de tutorat au sein de projets portés par les services éducatif et socio-artistique du Festival d’Aix-en-Provence. Le musicien-relais partage ainsi son expérience de musicien et de l’orchestre avec de jeunes musiciens ou des néophytes d’âges et d’horizons divers. De manière réciproque, le contact avec les participants et les projets l’amène à nourrir sa construction personnelle et professionnelle, et à élargir sa conception du rôle du musicien dans la société. L’objectif est de soutenir leur insertion professionnelle tout en permettant à ces musiciens d’allier recherche individuelle de l’excellence et goût de la transmission.
 
D’autres opportunités pourront être proposées à certains musiciens-relais telles que :  être engagé par le Festival d’Aix pour des projets de médiation, recevoir des invitations aux pré-générales/générales de certaines représentations du Festival d’Aix, etc.
 
Recrutement 
- Ouvert à toutes les disciplines musicales
- Niveau minimum : niveau supérieur de conservatoire
- Age : 18 à 30 ans
Le recrutement est également ouvert aux élèves des CEFEDEM et des CFMI, sur dossier de motivation.
 
Inscription et sélection
sur dossier pour les week-ends de formation
sur audition au moment des formations afin de participer aux projets (en tant qu’atelier pratique).
 
 
Présence
Le musicien-relais doit se rendre disponible sur toute la durée de la formation ou du projet
 
Les intervenants artistiques et pédagogiques
- Mark Withers, coordinateur artistique et pédagogique du London Symphony Orchestra Discovery.
- Raphaël Imbert, saxophoniste et chef d'orchestre
- Geneviève Sorin, danseuse et chorégraphe
- Benjamin Dupé, compositeur, musicien, concepteur de projets  
 
Lieux des formations et des projets
Aix-en-Provence ou Marseille
 
Prise en charge par le Festival d’Aix-en-Provence
- Les modules de formation sont entièrement pris en charge par le Festival
- Sous réserve d’acceptation par le Festival d’Aix-en-Provence : prise en charge d’une nuit d’hôtel (samedi soir) lors des week-ends de formation pour les étudiants habitants une ville située à plus de 100km du lieu de formation. 
 
Formation 
Samedi 8 et dimanche 9 novembre 2014 avec Mark Withers
Thématique : création et improvisation 
 
Samedi 29 et dimanche 30 novembre 2014 au Conservatoire Darius Milhaud d'Aix-en-Provence avec Raphaël Imbert et Geneviève Sorin
Thématique : improvisation et espace public
 
Samedi 6 et dimanche 7 décembre 2014 avec Benjamin Dupé
Thématique : création musicale contemporaine et place du spectateur 
 
Samedi 21 et dimanche 22 mars 2015 avec Mark Withers
Thématique : création et improvisation 
 
Les projets en lien avec les services éducatif et socio-artistique du Festival seront annoncés ultérieurement.
 
Mark Withers 
Mark Withers est clarinettiste et consacre, depuis près de vingt ans, une grande partie de son temps à la réflexion pédagogique et à la mise en œuvre de projets éducatifs avec les plus grandes formations européennes. Pilier des actions artistiques et pédagogiques menées par le London Symphony Orchestra Discovery il conçoit des projets créatifs adressés à tous. Le dernier projet en date, dans le cadre de la résidence du London Symphony Orchestra au Festival d’Aix-en-Provence, est la conduite du Junior Orchestra, réunissant 120 enfants d’écoles de musique du département à l’occasion d’une résidence d’orchestre ainsi que Boras, regroupant des mères comoriennes et leurs enfants ainsi que des adolescents de Marseille autour d’un projet de création prenant appui sur des berceuses traditionnelles de la Grande Comore.

Geneviève Sorin
Méditerranéenne de naissance, une enfance nantaise, Geneviève Sorin quitte Paris et les toutes premières compagnies de danse contemporaine, alors émergentes en France, (Félix Blaska, le Ballet Théâtre Contemporain, Joseph Russillo, les Ballets de la Cité, le Ballet de Poche, Susan Buirge et les premières pièces de la compagnie Dominique Bagouet), pour Marseille. Elle s'y installe en 1980 et va du centre à la périphérie. De la danse à la musique, aussi. Elle aime l’univers de l’esquisse, de la suggestion. Liberté, curiosité et échange la conduisent sur le chemin de l’improvisation qui devient le socle de sa recherche. Ses dispositifs d’écriture accueillent et creusent le hasard là où il se présente, dans une polyrythmie sans hiérarchie de corps et de sons. C'est maintenant, depuis son studio, lieu d’échange, de croisement, d’expérimentation des pratiques dansées et musicales, situé dans les quartiers nord de Marseille, qu'elle développe son travail en proximité immédiate avec le vivant. Danseuse, chorégraphe, accordéoniste et enseignante, elle a signé plus d'une quarantaine de pièces chorégraphiques et musicales et deux disques. Geneviève Sorin est diplômée de la formation en "Rythme du Corps", enseignement sous la direction de Françoise Dupuy d'après les principes posés par Émile Jaques-Dalcroze et reçoit l’habilitation ministérielle à conduire des formations au niveau de l’enseignement professionnel supérieur.

Raphaël Imbert 
Raphaël Imbert est un musicien autodidacte né en 1974. Artiste et pédagogue ainsi qu’arrangeur et improvisateur, il poursuit un chemin atypique dans le domaine du Jazz et des musiques improvisées. Ses recherches dans le domaine du spirituel dans le jazz lui valent d’être Lauréat de la Villa Médicis Hors les Murs en 2003, avec une bourse d’études pour un séjour à New York. En 2006, il fonde le Newtopia Project et enregistre Suite élégiaque (Zig Zag Territoires, distribution Harmonia Mundi) accompagné par le pianiste israélien Yaron Herman et le saxophoniste sud-africain Zim Ngqawana. Ce projet est lauréat du Concours National de Jazz Paris Défense.
En 2008, il enregistre le projet phare de sa démarche artistique, Bach Coltrane qui offre l’occasion d’explorer les tréfonds d’un imaginaire esthétique universel, et propose un voyage narratif sans frontières, à l’onirisme original et dynamique, en s’appuyant sur l’œuvre de Jean‐Sébastien Bach et John Coltrane. En 2009, il enregistre Raphaël Imbert N_Y Project à New York et fait la rencontre des jazzmen Joe Martin et Gerald Cleaver. En 2010, il poursuit son aventure franco‐américaine et enregistre une composition originale, USuite, qui raconte musicalement et en cinq parties son expérience avec le sud des Etats-Unis lors de son voyage d'étude pour le projet ImproTech autour du développement du logiciel d'improvisation OMax. En avril 2011, il créé au Grand Théâtre de Provence d'Aix-en-Provence le spectacle Mozart Ellington avec des musiciens de La Compagnie Nine Spirit, le Quatuor Manfred déjà présent sur Bach Coltrane, et le clarinettiste Florent Héau. Raphaël Imbert a collaboré avec de nombreux musiciens d’exception comme l’Ensemble 415 de Chiara Banchini, le Trio Chemirani, l’Ensemble Contraste d’Arnaud Thorette et Johan Farjot, Jean-Guihen et Pierre-Olivier Queyras et plus récemment Karol Beffa et Archie Shepp. 

Benjamin Dupé
Benjamin Dupé étudie la musique au Conservatoire National de Région de Nantes dans les classes de guitare et d’écriture, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris de 1994 à 1999. Il décide très vite de se consacrer à la création musicale, utilisant l’improvisation comme outil préparatoire à l’écriture, au service d’une musique vivante et maîtrisée. Sa proximité avec le monde du théâtre l’amène à interroger la représentation de la musique contemporaine et à inventer des formes distinctes du concert traditionnel par l’utilisation de technologies variées. Dans cet esprit il cofonde en 2000, avec les compositeurs Benjamin de la Fuente et Samuel Sighicelli, la compagnie d’invention musicale Sphota. C’est ensuite à l’Université de Lille III, où il est compositeur en résidence de 2002 à 2005, qu’il précise sa démarche : par des allers-retours entre oral et écrit, il élabore une méthodologie centrée sur la personnalité du musicien interprète, qui peut intégrer à sa musique des musiciens non lecteurs, des enfants, des amateurs. Il a depuis reçu des commandes de l’Etat et de différents centres nationaux de création musicale. Installé à Marseille depuis 2006, il travaille en complicité avec le chorégraphe Thierry Thieû Niang, avec lequel il crée À bout de souffle avec des personnes âgées, puis en 2008 Au bois dormant d’après la vie d’adolescents autistes, spectacle auquel collaborent également l’auteur Marie Desplechin et le metteur en scène Patrice Chéreau. En 2012, il participe à l'Atelier Opéra en Création de l'Académie européenne de musique du Festival d'Aix. Cette même année, il crée Fantôme, un léger roulement, et sur la peau tendue qu’est notre tympan dans le cadre du festival Les Musiques du GMEM, à Marseille. Interprétée par un ensemble d’instruments mécaniques et d’objets sonores pilotés à distance, librement inspirée du mythe d’Orphée, la pièce propose à cinquante spectateurs, installés au cœur d’un dispositif musical entièrement scénographié, une expérience sensorielle autour du merveilleux et du fantomatique. Cette oeuvre sera reprise, en 2014, dans la prorgrammation du Festival d'Aix-en-Provence. 

Contacts

Dates de formation

  • 8-9 novembre 2014 avec Mark Withers 
    > création et improvisation
  • 29-30 novembre 2014 avec Raphaël Imbert et Geneviève Sorin
    > improvisation et espace public
  • 6-7 décembre 2014 avec Benjamin Dupé
    > création musicale contemporaine et place du spectateur
  • 21-22 mars 2015 avec Mark Withers
    > création et improvisation

Lieu de formation : Aix-en-Provence ou Marseille

diaporama


le Festival a le soutien de
Vivendi
partenaire officiel
partenaires
faire un don Blog goodies